Comprendre les frais bancaires

Les dépenses de frais bancaires… Personne n’aime ça… et personne n’est à l’abri ! Comment faire pour comprendre ses frais bancaires ? Comment éviter le découvert bancaire, les agios ? Réponse ici !
 

Les différents types de frais bancaires

Il existe plusieurs types de frais bancaires. Ceux-ci peuvent d’abord être liés à des services rendus par la banque : frais de tenue de compte, abonnement à des services de banque à distance, abonnement à des produits offrant des alertes sur la situation de compte par SMS, cotisation carte bancaire, frais d’émission d’un chèque de banque, frais d’opposition chèque par l’émetteur, frais de recherche de documents, frais de succession, frais de dossier, frais de compte inactif.

Ils peuvent également être liés à des irrégularités de fonctionnement du compte ou bien des incidents de paiement. Ce sont des frais « sanction » : commissions d’intervention, frais d’incident de paiement en cas de rejet d’un chèque, un virement ou encore un prélèvement, ou encore d’autres irrégularités ou incident tels que des frais de saisie-attribution ou de blocage de carte.

Les banques décident librement des frais mais doivent en informer le public et leurs clients. Certains frais bancaires sont par ailleurs plafonnés par la réglementation. Les frais des comptes inactifs (30€/an), les commissions d’intervention (80€/mois ou 20€/mois), les frais de rejet d’un virement ou prélèvement pour insuffisance de provision (20€), des frais de rejet de chèque sans provision (30 ou 50€ par chèque), du tarif mensuel pour les clients en situation de fragilité financière (3€/mois).

Enfin, les banques se sont engagées à plafonner à 20€/mois et 200€/an les frais d’incident bancaires de toutes natures pour les clients fragiles financièrement.

Pour limiter les frais, il est important de suivre ses comptes et de limiter au maximum d’être à découvert et de provoquer des incidents de paiement.
 

Comparatif des frais bancaires : ce que coûte un compte en banque

Il est important de comparer les tarifs bancaires avant de choisir son établissement.

On constate généralement que les banques en ligne facturent moins de frais bancaires que les banques traditionnelles. Ceci peut s’expliquer par le fait qu’elles n’ont pas d’agences physiques à gérer et donc moins de personnel.

Le Ministère de l’Économie a mis en ligne un comparateur gratuit des principaux frais facturés par les établissements bancaires. N’hésitez pas à le consulter pour faire votre choix en toute connaissance de cause.
 

Le découvert bancaire : comment le gérer ?

Le découvert correspond au solde débiteur du compte bancaire. Le compte peut en effet être en position débitrice suite à une dépense imprévue ou à des difficultés financières passagères, voire durables. Il peut revenir cher au final, si l’on ne s’en préoccupe pas.

Le découvert n’est pas un droit ! Lorsqu’une opération arrive sur le compte (par exemple un chèque, un prélèvement) et qu’il n’y a pas la provision suffisante, la banque peut décider de refuser de payer les opérations et dans ce cas, le titulaire du compte aura des frais de rejet.

La banque peut également décider d’autoriser l’opération et faire preuve de tolérance. Mais il s’agit d’une décision au cas par cas, le montant étant souvent faible et le découvert d’une faible durée.

Il est également possible de signer avec sa banque une autorisation de découvert, en négociant la durée, le taux et le montant. Dans tous les cas, des agios seront appliqués.

Si le découvert n’est pas autorisé, des agios encore plus élevés sont prélevés et le titulaire du compte devra payer des commissions d’intervention pour chaque opération qui a été autorisée au-delà du découvert. Pour rappel, la loi a prévu un plafonnement de ces commissions d’intervention, qui ne peuvent dépasser 8 € par opération avec un maximum de 80 € par mois (ces montants sont ramenés à 4 € et 20 € pour les clients fragiles).

À savoir que si le compte fonctionne à découvert pendant plus de 3 mois, la banque peut exiger le remboursement immédiat ou vous proposer un crédit amortissable.

Afin d’éviter et limiter les risques d’un dépassement de découvert, il est primordial d’établir un budget. Il n’a pas besoin d’être trop compliqué, notez simplement vos dépenses et vos entrées ! Suivez aussi votre compte sur votre application mobile ou sur Internet : vous pouvez mettre des alarmes qui vous préviendront si le solde de votre compte se rapproche du seuil critique. Une carte à débit immédiat peut vous permettre de suivre vos opérations ; elle est recommandée pour les personnes ayant du mal à suivre leur budget.

Si vous êtes réellement en difficulté, parlez-en à votre conseiller et renseignez-vous sur l’offre spécifique à la clientèle fragile, vous pourriez en bénéficier. Vous trouverez dans nos rubriques tous les détails sur cette offre.
 

Incidents de paiement : combien ça coûte ?

Mieux vaut éviter les incidents de paiement ! Découvert non autorisé, prélèvement ou virement rejeté, chèque sans provision, ces frais varient. Pour éviter les mauvaises surprises, regardez vos comptes régulièrement, prenez votre courage à deux mains et appelez la banque quand la situation est difficile (avant que la banque ne vous appelle).

Comme précisé au-dessus, les frais de virement ou prélèvement ne peuvent excéder les 20 €, un chèque sans provision de moins de 50 € coûtera 30 € maximum et jusqu’à 50 € si le chèque est plus élevé. Pour les découverts autorisés, 8 € par commission dans la limite de 80 € par mois (contre 4 € et 20 €, dans la limite de 200 € par an si vous bénéficiez de l’offre spécifique pour la clientèle fragile).

C’est tout pour cette section, la suite dans les articles ci-dessous et sur les sites internet de nos partenaires ! Vous saurez tout sur les frais bancaires afin d’éviter les pièges bêtes qui peuvent vous coûter cher dans votre budget !

Comparatif des frais bancaires

Le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) a mis en ligne un comparateur public permettant aux consommateurs de comparer gratuitement les principaux frais facturés par les différents établissements à leurs clients personnes physiques n’agissant pas pour des besoins professionnels. Ainsi, ce sont 15 tarifs bancaires qui peuvent être comparés. Accédez directement au comparateur en cliquant sur le lien ci-dessous. 

Comparatif des frais bancaires

Comparateur de tarifs bancaires en vidéo

Source : Ministère de l’Économie et des Finances
Vidéo
valide couleurs

Comparateur des tarifs bancaires

Source : Ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance
Simulateur

Les différents frais

Il existe différentes catégories de frais bancaires :  les frais payés pour la réalisation d’une opération ou en échange d’un service ou d’un produit, et les frais liés à des irrégularités de fonctionnement de son compte bancaire ou à des incidents de paiement. Découvrez-en davantage dans les articles qui suivent.

calculatrice main calcul

Quelles solutions pour limiter les frais bancaires ?

Source : INC - Institut National de la Consommation
Vidéo
frais bancaires euros

Les tarifs bancaires : comment les connaitre ?

Source : Les clés de la Banque
Article
Qui peut déposer un dossier ?

Quelles sont les différentes catégories de frais bancaires ?

Source : Assurance Banque Epargne Info Service
Article

Le découvert bancaire

On parle de découvert bancaire lorsque le solde du compte est négatif. Un découvert peut être autorisé ou non par la banque. Les frais seront différents dans l’un ou l’autre cas. Quels frais peuvent être facturés pour un découvert ? Comment gérer une situation de découvert ? Les articles ci-dessous répondent à ces questions.

frais bancaires calcul

Comment gérer mon découvert ?

Source : ABEIS - Assurance Banque Épargne Info Service
Article
Billets

Un découvert bancaire, c'est quoi ?

Source : Dilemme Crésus
Vidéo

Incidents de paiement

Un incident de paiement survient lors du rejet par la banque d’un ordre de paiement (chèque, virement, prélèvement, carte) en raison du défaut ou de l’absence de provision sur le compte. Le législateur a encadré ces frais d’incident en les plafonnant. Apprenez-en plus en parcourant cette rubrique.

calculatrice et pièces de monnaie

Frais d'incidents bancaires : comment les réduire ?

Source : Institut National de la Consommation
Vidéo
logo Service Public

Incidents de paiement

Source : Service Public
Article
Logo INC carré rouge

La tarification bancaire en cas d'incident de paiements

Source : Institut National de la Consommation
Article
frais bancaires calcul calculatrice pièces

J'évite les incidents

Source : Les clés de la banque
Article

Interdit bancaire, incidents de paiement, comment ça marche ?

Source : ABEIS - Assurance Banque Épargne Info Service
Vidéo