L'argent dans le couple

Ça y est ? Vous passez le pas ? Si vous vous interrogez sur les implications financières de votre nouvelle vie avec votre partenaire ou votre conjoint, c’est ici que ça se passe ! Comment gérer mon argent à deux ? Quels sont les différents régimes matrimoniaux et quelles implications sur mon argent et mes biens ?

PACS, mariage, union libre : quelles différences ?

En France, un couple peut choisir entre trois statuts juridiques : le mariage, le PACS ou le concubinage. Le mariage est une union entre deux personnes majeures quel que soit leur sexe, consacrée par un officier d’état civil. Le Pacte Civil de Solidarité (PACS) résulte d’une convention conclue entre deux personnes majeures quel que soit leur sexe pour organiser leur vie commune. L’union libre ou le concubinage est une union entre deux concubins qui n’ont aucune obligation légale l’un envers l’autre.

En terme d’argent dans le couple, les personnes mariées sont tenues solidairement des dettes contractées pour les besoins de la vie courante ainsi que l’éducation des enfants alors que pour les personnes pacsées, seuls les besoins de la vie courante engagent le couple. La rupture d’un couple marié se concrétise par le divorce.

Les modalités de gestion de l’argent dans le  couple

Vivre à deux entraîne donc des questions sur la gestion de l’argent dans le couple. Quelles sont les modalités à prendre en compte pour créer un compte-joint ? Loyer, courses, factures, vivre à deux permet de partager les dépenses et de gérer un budget commun. Vous pouvez décider de répartir l’ensemble de vos dépenses à parts égales ou de manière proportionnelle en fonction du revenu de chacun. Vous pouvez également opter pour un compte joint alimenté par chacun de vous.

Le mariage est aussi source de bonheur côté portefeuille. Il permet de bénéficier de nombreux avantages fiscaux que ce soit pour les impôts sur le revenu ou pour les impôts locaux. Concernant l’impôt sur le revenu, les conjoints bénéficient du quotient conjugal qui permet d’agréger les revenus. Il favorise des couples ayant des revenus inégaux.

Les enfants sont rattachés jusqu’à l’âge de  25 ans aux parents si ceux-ci sont encore étudiants.

Comment déclarer ses revenus à deux ?

Après votre mariage ou PACS vous devez effectuer une déclaration commune regroupant l’ensemble des revenus et des charges des deux conjoints pour l’année entière.

Une option irrévocable de déclaration séparée existe uniquement l’année de votre mariage. Dans ce cas précis, chaque conjoint(e) dépose une déclaration individuelle avec ses revenus et ses charges pour l’année entière.

L’argent dans un couple est un sujet important, il faut donc s’informer et connaître les implications financières de ces changements. Poursuivez vos recherches sur les sites de nos partenaires ! 

 

PACS, mariage, union libre

couple

Comparatif : mariage, PACS, concubinage

Source : Notaires de France
Article
logo Service Public

Se pacser

Source : Service Public
Article

Quel est le coût d’un PACS ?

Source : Service Public
FAQ
anneaux mariage pacs contrat

Conséquences de l'union libre

Source : Service Public
Article

Le mariage

Source : Service Public
Article

Le pacs nous protège t-il en cas de décès ?

Source : La finance pour tous
faq

Questions pratiques

FAQ-3

L'argent à deux au quotidien

Source : La finance pour tous
Article
cb fic

Compte bancaire joint

Source : Service Public
Article
frais installation

Les frais d'installation

Source : La finance pour tous
Article

Application mobile

Vignette d'illustration

Application PiloteBudget : pour gérer son budget

PiloteBudget vous aide à mieux connaître et améliorer votre budget.

Nous avons distingué les catégories de budget les plus courantes pour vous aider à mieux découper votre budget et à ne rien oublier.

L'épargne passe avant la dépense : prévoyez de mettre de l'argent de côté dans votre budget et économiser pour le futur !

Grâce au Reste à Vivre (RàV), vous pouvez facilement visualiser votre budget mensuel et hebdomadaire et rester dans le vert tout au long du mois.

Source : L'Agence Nouvelle des Solidarités Actives