Qu’est-ce que la multi-assurance ? Est-elle autorisée ?

Source : Mes questions d'argent
assurances affinitaire portable voyage
Vous pouvez être assuré plusieurs fois pour le même évènement ou le même bien : on parle alors de multi-assurance ou de cumul d’assurances.
Souscrire deux assurances pour un même objet peut être utile dans certains cas. Mais dans la plupart des situations, cela n’a pas d’intérêt et va vous coûter de l’argent pour rien.
Il faut donc, avant de souscrire une assurance, vérifier si vous n’êtes pas déjà assuré pour la même chose.
 
Par exemple, lorsque vous réservez un voyage, l’agence de voyage peut vous proposer une assurance annulation de voyage ou perte de bagages. Si vous payez le voyage avec une carte bancaire de type premium (exemple : « premier », « gold »…), il est possible que vous soyez déjà couvert pour ces risques, grâce à une assurance associée à votre carte. Vous risquez alors de payer « pour rien » l’assurance proposée par l’agence.
 
En effet, sachez qu’en cas de cumul d’assurances pour un bien (voiture, maison, frigo, téléphone, voyage…) ou pour votre responsabilité civile (dommages causés aux autres), il n’est pas possible de percevoir plus que la valeur du bien assuré ou que les pertes subies. Concrètement, si le bien que vous assurez vaut 1.000 euros, vous ne serez indemnisé qu’à hauteur maximale de 1.000 euros, même si vous avez souscrit deux assurances couvrant chacune ce montant. Inutile donc « d’empiler » les assurances.
 
Si vous estimez cependant qu’une première assurance ne vous protège pas assez et que vous souhaitez la compléter par une seconde assurance pour couvrir la même chose, vous devrez indiquer à chaque assureur le nom des autres assureurs ainsi que les montants assurés.
La situation est différente pour les assurances-vie et certains contrats de prévoyance (décès, invalidité, incapacité) : le cumul des garanties est alors généralement possible sans limite de montant. Chaque assureur devra verser les sommes prévues au contrat.
 
Quels sont les cas les plus fréquents de risque de multi-assurance ?
 
Si vous louez une voiture ou si vous achetez, avec votre carte bancaire, un voyage, de l’électroménager, de l’informatique ou encore de la téléphonie, comparez les garanties offertes par l’assurance qui vous est proposée par le vendeur avec celles qui peuvent être attachées à votre carte.
Autre cas : l’assurance scolaire obligatoire, c’est-à-dire la partie responsabilité civile de votre enfant durant la cantine, l’étude et les sorties, vérifiez auprès de votre assureur habitation si vous n’en possédez pas déjà une : elle est généralement incluse dans votre contrat d’assurance habitation.
 
Comment savoir si vous êtes déjà assuré ?
 
Avant de souscrire un nouveau contrat d’assurance, vous pouvez consulter les documents d’information sur le produit d’assurance qui vous est proposé et les comparer avec vos contrats en cours (vos conditions particulières).
Si vous ne les retrouvez pas ou ne comprenez pas quelque chose, vous pouvez accéder à votre espace personnalisé sur Internet (la plupart des assureurs le proposent) ou interroger votre assureur sur les garanties déjà souscrites.
 
En résumé, s’assurer deux fois ou plus pour une même chose est souvent inutile et coûteux. Même si cela peut être intéressant dans certaines situations.
 
Conclusion : avant de souscrire une nouvelle assurance, en particulier lors de l’achat d’un bien ou d’un service ou encore si on vous en propose une par téléphone, ne vous précipitez pas ! Et vérifiez si vous n’êtes pas déjà assuré pour la même chose.
 
À noter : Si vous avez déjà souscrit une assurance, pouvez-vous changez d’avis ?
 
En cas de cumul, vous avez la possibilité de vous rétracter dans les 14 jours suivant l’achat en magasin (uniquement pour les assurances liées à une vente de biens ou de services) si vous démontrez que vous avez déjà un contrat qui vous couvre pour le même risque notamment avec votre carte bancaire.
Si tel n’est pas le cas vous pourrez résilier votre contrat au bout d’un an, à tout moment, sans attendre la prochaine échéance annuelle.
Sachez qu’en cas de vente à distance (internet ou téléphone) vous avez toujours la possibilité de vous rétracter dans les 14 jours sans devoir le justifier (sauf pour les assurances de courte durée telle que les assurances voyages).